Caté Savoie

Des idées et des infos au service de la catéchèse pour tous en Savoie. Service de catéchèse de Chambéry.

Bienvenue sur notre blog, vous y trouverez des idées de rencontres à vivre avec les enfants en catéchèse pendant des rencontres de kt ou pendant un temps le dimanche. Des idées de rando kt, des photos, n'hésitez pas à fouiller et à laisser des commentaires.


mardi 18 mars 2014

Merci à tous ceux qui viennent nous voir. 

Vous trouverez au fil des pages des outils pour vous aider. 

N'hésitez pas à vous rendre sur le site diocésain de la Savoie.

Posté par catechese_savoie à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 juin 2013

« Regarde le monde avec les yeux de Dieu »

Tel était le thème de la journée du service de catéchèse pour cette fin d'année pastorale 2012/2013

« Regarde le monde avec les yeux de Dieu »

Jeudi 13 juin tous les catéchistes de nos diocèses de Savoie étaient invités à une journée recollection pour clore l’année de façon spirituelle et culturelle. Nous étions une cinquantaine de personnes réunies à la salle des fêtes de la commune de Peisey-Nancroix, pour « Regarder le monde avec les yeux de Dieu ». Mgr Perrier nous a permis de relire notre année à partir du regard que nous avons posé sur notre année, sur les personnes rencontrées, sur nos responsabilités, notre mission…en lien avec les textes bibliques qui nous parlent de « regards empêchés, biaisés, sans vision, sans compréhension, sans cœur…, mais aussi confiants, joyeux, porteurs de vie ».

Dans la matinée nous avons également pris le temps, avec une guide de la FACIME, de visiter l’église de Peisey, de facture baroque, avec des retables magnifiques, qui nous disent l’esprit d’appartenance des paroissiens de l’époque, leur dévotion, et la volonté de l’Eglise, à ce moment de l’histoire, de catéchiser les personnes qui ne savaient pas lire.

Nous avons, tout en prenant le chemin du pèlerinage à « Notre Dame des Vernettes », relu notre année, à partir du psaume 22 (21) : les moments difficiles, l’expérience de la présence de Dieu à nos côtés, la reconnaissance de son œuvre et la louange qui l’acclame. Le texte de Matthieu 13, 13-17 nous a aussi permis la réflexion : « Mais vous, heureux vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent ! ».

Le pique-nique et les échanges en petits groupes ont laissé la place à l’eucharistie, célébrée dans la chapelle de Notre Dame des Vernettes, où les couleurs des peintures viennent d’être restaurées.
Ce fut une belle journée de rencontres, de partages et de prière, sous un soleil radieux, fort apprécié !

Une belle façon de se dire à l’année prochaine !

 

Posté par catechese_savoie à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

FETE DE FIN D’ANNEE mercredi 19 juin 2013, 17h30 - 21h00, à l’Hôtel Rond de Lépin-le Lac Novalaise CE1-CE2-CM1-CM2

rassemblement 4

17h30.  Accueil

18h00. Relecture

-      rassemblement vers coin prière, assis « en vrac »

-      accueil du groupe 

chant : « Allons à la rencontre du seigneur »

-      présenter temps de relecture

  • distribuer feuilles avec les phrases marquantes de l’année, ainsi que les moments vécus (TF Noël, soirée

rassemblement 2Liban, messes, rencontres caté,..)

  • donner à chacun (enfants, parents) : un stylo, un parchemin, une pierre (caillou) et de la ficelle                  
  • relire ensemble ces phrases clefs, ces moments vécus.

S’aider du visuels du temps de prière (arbres de « Dieu installer coin prière nous espère », pelouses de « Dieu nous fait confiance »,            

vitraux de « Dieu est la vie », CE1, panneau de Noël,                                                    

  • prendre un temps de silence personnel
  • écrire ce qui nous a le plus touché sur le parchemin, et ficeler celui-ci autour de la pierre.

 

18h30. Temps de prière

-      s’installer en cercle autour du visuel

-      placer la bougie au centre, l’allumer                                                 

-      chant :

-      signe de croix

-      intro : pour commencer notre prière, nous te confions notre « année » de caté. Chaque groupe va venir déposer autour de la

rassemblement 3 bougie, les uns après les autres, ses pierres et sa prière. On peut lire à haute voix ce que l’on a écrit si on a envie de le partager.

-      prière autour du module « Dieu est la vie "

-      Notre Père

-      Chant : Vivant, ressuscité

19h15. repas

20h15. veillée

21h00. bye bye et rangement…

 

Posté par catechese_savoie à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 18 avril 2013

Célébration d'éveil à la foi pour la Pentecôte

Visée catéchétique :

Dieu nous donne son Esprit (l’Esprit Saint). Son Esprit est léger comme un souffle, mais il est sa force.

L’Esprit Saint est la troisième personne de la trinité présent dans le signe de croix avec le Père (Dieu) et le Fils (Jésus).

Il nous aide à tenir bon, à notre façon, si nous le voulons. Il nous donne du courage. Il nous guide. Il est comme un courant d’Amour.

Par lui Dieu est avec nous, il prend soin de nous.

A la Pentecôte (50 jours après Pâques, un dimanche), l’Esprit est venu sur les premiers apôtres de Jésus. Comme un souffle, pour qu’ils aillent dans le monde entier. Comme un feu dans leur coeur pour qu’ils aiment jusqu’au bout.

Mot d’accueil par le père

Chant d’entrée  

Temps de la parole ( Père)

  • Texte : Elie sur la montagne :1er livre des rois 19, 9

« Elie se trouvait dans une grotte :il lui fut dit : « Sors et tiens-toi dans la montagne devant le Seigneur » Et voici que le Seigneur passa. Il y eut un grand ouragan, si fort qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, en avant du Seigneur, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et, après l’ouragan, un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;et, après le tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans le feu ; et, après le feu, le bruit d’une brise légère

Construction du mobile : Nous appelons dessin par dessin ( 6 fois, voir livret ) nous faisons parler les enfants et amener les dessins  pour construire le mobile ( 6 fois ). Nous collons chaque dessin sur un carton fixé au mobile

Nous vous proposons de préparer un support sur lequel accrocher les dessins. Exemple de support : un cerceau avec plusieurs rubans (de différentes couleurs, de différentes longueurs…).Ce cerceau sera suspendu.

Autre support possible : des portes manteau.

  • Récit de la pentecôte : Père

Cinquante jours après la fête de la Pâque, les compagnons de Jésus s’étaient réunis pour la fête de la pentecôte.

On entendit dans la maison

Comme le souffle d’un vent violent.

Des flammes de feu vinrent se poser au-dessus de chacun d’eux.

Alors, ils furent emplis de l’Esprit Saint,

Comme Jésus l’avait promis,

Pour qu’ils aillent parler de lui sur toute la terre.

 

Chant et prière  ( en couplets ) à l’Esprit-Saint

Esprit De Dieu, Souffle de vie

Esprit de Dieu, souffle de Feu

Esprit de Dieu, consolateur

Tu nous sanctifies

 

Trois mamans lisent les prières…pour les couplets

Merci, Père, pour le vent qui sèche et réchauffe la terre et qui permet ainsi aux graines de pousser et de devenir des plantes qui nourrissent .

Esprit de Dieu Souffle sur moi… Quand je ne Bouge plus Comme un bateau sans vent, regonfle mes voiles Esprit de Dieu Souffle sur moi…

 

Ce vent étrange ce vent de Dieu ce vent, Seigneur est le souffle même de ta vie Et de ton Amour.

 

 Chant 

Envoi : Chaque enfant reçoit un moulin à vent

Explication du moulin à vent :                          

1)    Matériel nécessaire :

 Feuilles de papier cartonné.

 Baguettes de bois de 40 cm de long et 1 cm de large.

Punaises ou épingles de signalisation.

Du papier autocollant ou des étiquettes adhésives.

 

2)    Construction :

Découper un carré de 20 cm de côté.

Tracer ou visualiser les traits rejoignant les pontes. 

Découper 10 cm de ce trait en partant de la pointe.

Accrocher ces 4 pointes au centre du carré grâce au papier adhésif [un petit rond (ou carré) de 1,5 cm de rayon] sur lequel nous enfonçons la punaise dans le haut de la baguette de bois.

Le moulin est fini.

Il est possible d’y ajouter des phrases sur l’Esprit Saint (collées sur les ailes plates du moulin).

                            Esprit d’Amour                              /        Source de Vie

                            Esprit-Saint                                    /        Tu es ma Joie.

Posté par catechese_savoie à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 1 avril 2013

le temps pascal

Après le temps du carême et la semaine sainte, nous vivons maintenant le temps pascal, c’est à dire les cinquantes jours à partir du dimanche de la résurrection jusqu’à celui de Pentecôte  qui sont célébrés dans la joie et l’exultation comme si c’était un jour de fête unique, ou mieux "un grand dimanche". C’est surtout en ces jours que l’on chante Alléluia.

Les dimanches de ce temps sont considérés comme des dimanches de Pâques et, après le dimanche de la Résurrection, on les désigne comme les 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème, 7ème dimanches de Pâques. Le dimanche de Pentecôte clôt cette période sacrée de cinquante jours.

La couleur liturgique est le blanc. Le blanc évoque la pureté, mais plus encore la Gloire divine et l’éclat de tout ce qui touche à Dieu. C’est la couleur de la résurrection. 

 

Posté par catechese_savoie à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 25 mars 2013

Vivre le chemin de croix avec les enfants

En cliquant sur ce lien qui vous emmène sur le site du diocèse de Savoie, vous trouverez un précieux outil pour vivre un temps de catéchèse autour du chemin de croix, comment actualiser le chemin de croix ? 

Bonne visite

Posté par catechese_savoie à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 22 mars 2013

Les rameaux

La célébration du dimanche des rameaux comporte deux parties d'abord la liturgie des rameaux, puis la messe de la passion. Le dimanche des Rameaux et de la passion, les ornements liturgiques sont rouges. Cette couleur est à la fois le signe de la royauté de Jésus et de sa passion. Cependant jusqu'au XVIème siècle, on utilisait à Rome des ornements violets et ailleurs des ornements blancs. On marque aussi le lien entre les Rameaux et la Passion, en ornant la croix de l'église avec des branches ou en mettant  un bandeau rouge ou violet sur la croix, parfois en décorant le chœur avec des grandes palmes.

 

Bénédiction des Rameaux 

le prêtre fait la bénédiction des rameaux, la bénédiction du buis,  il les asperge d'eau bénite et il lit l'évangile de l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem d'après l'un des quatre évangélistes selon les années. 

Il est possible de faire une célébration des Rameaux pour les enfants, car la liturgie est assez vivante et active. Aussi, les enfants sont-ils invités à participer à la bénédiction des rameaux et à la messe paroissiale. La lecture de la Passion est longue, mais elle est toujours écoutée avec beaucoup d'attention  par les enfants qui en perçoivent la tension dramatique.

 

Dans une célébration des Rameaux pour les enfants, ceux ci peuvent intervenir pendant le récit de la passion en montrant quelques objets facilement représentés, ainsi que des banderoles où sont écrits des mots ou des phrases  qui en sont extraits. Les objets sont ensuite déposés près de la croix, où y sont accrochés, les banderoles sont placées en fond de décor. Ces interventions dans une célébration des Rameaux pour les enfants ne constituent pas un mime, mais un soutien visuel à l'attention.

On peut aussi raconter et expliquer toute la passion à l'aide des revues Pomme d'Api soleil qui  ont des illustrations adaptées pour les enfants. 

Voici un décor qui peut être réalisé pour souligner la célébration des rameaux. 

 

Rameaux 2Rameaux 1

 

 

 

 

Posté par catechese_savoie à 09:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 21 mars 2013

Proposition d'un temps de rencontre avec des enfants sur deux heures : chemin de croix

Accueil : chant « Allons à la rencontre du Seigneur ». 

Mot d’introduction : par rapport au calendrier liturgique, temps de la semaine sainte….. 

DVD : 25 mn environ. LES DERNIERS JOURS DE JESUS dans la collection "La Bible, grands héros et récits"

Resituer le temps du chemin de croix

Petit jeu pendant le temps de deux sabliers  : par équipe remettre dans l’ordre un chemin de croix découpé (images et numéro de stations) . Les adultes présents aident.

 4 Ateliers proposés : 20 mn par atelier : 

-Dans l'Eglise pour regarder les stations du chemin de croix. Faire un temps d'actualisation pour chaque station. 

-Les enfants choisissent une station en image, écrivent une prière. (s'approprier une partie du chemin de croix)

-Les enfants colorient leur illustration

-Fabrication d'une croix en bois avec des pinces à linge et une cordelette sera collée dessus pour symboliser la silhouette de Jésus. La croix sera piquée sur une plaque de polystyrène. 

Temps de prière

 

Posté par catechese_savoie à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 21 février 2013

CE1 - Danse la lumière - février mars 2013


Objectifs : L’enfant découvre comment la lumière nous permet d’avoir des repères pour avancer sur le chemin… l’enfant découvre que la lumière est signe de présence des autres, que nous pouvons être lumière les uns pour les autres. Il acquiert la notion de « lumière intérieure ». Il découvre que Jésus, par sa Parole, peut être lumière pour sa vie.

Accueil : 
Ce thème « Danse la lumière » va nous conduire à Pâques. Pâques, la Résurrection de Jésus, c’est la lumière de la vie qui encore une fois l’emporte sur la nuit, la nuit de la mort. Notre thème va donc s’orienter autour de la lumière, repère pour nous permettre d’avancer, tant au sens physique qu’au sens spirituel.

Chant : soleil brille sur moi

Les parents peuvent rester avec les enfants pour cette rencontre. Proposer que les parents complètent ce que font les enfants de par leur expérience, leur vécu. Il est toujours intéressant pour les enfants de sentir le parent attentif à ce qu’ils vivent.

Parents et enfants : prévoir des photos, des images. Parents et enfants choisissent des photos qui leur font penser à la lumière, une photo qui évoque la lumière dans la vie quotidienne.

Prendre conscience des lumières qui nous entourent et du rôle qu’elles jouent

Les parents peuvent réfléchir à une qualité qui fait qu’une personne est lumière pour l’autre. La noter sur une flamme en papier.

Les enfants viennent accrocher les images sur un drap blanc, les parents leur flamme.

Il s’agit de partager les découvertes et toutes se complètent ce qui donne une vue d’ensemble intéressante.

L’animateur rajoute une photo de Bartimée, homme qui a retrouvé la vue. Par un simple geste, Jésus rend la vue à un aveugle. Depuis sa naissance, Bartimée ne savait pas ce qu’était la lumière. Voir clair, tout à coup, grâce à Jésus, quelle merveille ! Il reprend confiance. En même temps que les yeux, Jésus lui a ouvert le cœur. Jésus est devenu la lumière qui le guide sur le chemin et lui fait connaître Dieu. Nous aussi nous pouvons croire que Jésus est lumière. Par lui, Dieu s’est fait proche de nous. Il nous permet d’être heureux ensemble.

De quoi avons-nous profondément besoin pour vivre ? C’est la question que Jésus pose à l’aveugle Bartimée… et qu’il pose aussi à chacun d’entre nous.

 

Sauvé par La foi
Quand Bartimée apprend que Jésus n’est pas loin, rien ne le retient. Il crie vers lui comme un fou et ne se laisse pas décourager par la foule car il est convaincu que Jésus peut guérir ceux qui sont malades. Et Jésus, qui paraissait inaccessible, se montre très disponible et attentif, puis il ouvre les yeux. C’est la foi de Bartimée qui lui a donné le courage de faire sa demande et qui l’a sauvé.
Une question étonnante
Jésus voit bien que l’homme qui est devant lui est aveugle. Alors pourquoi lui demande-t-il : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Sa question est toute simple, mais elle surprend. Elle oblige Bartimée à réfléchir et à chercher au plus profond de lui-même ce dont il a vraiment besoin pour vivre. Et nous, que répondrions-nous à cette question ? Qu’est ce qui est le plus important dans notre vie ?
Ouvrir nos yeux
La plupart d’entre nous avons la chance de voir. On peut se dire que ce récit ne nous concerne donc pas ! Et pourtant… Sans le savoir, nous sommes tous un peu aveugles car nous avons souvent du mal à voir dans notre cœur ce qui est vraiment important pour vivre. N’avons-nous pas, nous aussi, parfois envie de demander à Jésus de nous aider à y voir plus clair ?

 

Posté par catechese_savoie à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

TEMPS DE PÂQUES POUR LES ENFANTS DE L’ÉVEIL À LA FOI

Accueil : Avoir prévu dans un coin de la salle, une grande croix, un cierge pascal, des fleurs en papier crépon, des bandes de tissu coloré, fleurs découpées qui s’ouvrent dans l’eau pour le temps de prière.
chant « Alléluia, mon cœur est dans la joie » tiré de « Je chante Dieu de tout mon cœur » de Jean-François Kieffer et Christine Ponsard
Nous allons bientôt fêter Pâques. Partout dans les vitrines des boulangers, il y a des œufs en chocolat. Vous allez peut-être chercher des œufs de Pâques dans le jardin. Pourquoi les œufs de Pâques ? Parce qu’ils sont le symbole de la vie. 

Présenter l’œuf découpé en grand sur du papier canson vif, demander aux enfants et parents d’aider l’animateur à réaliser une poule avec les éléments de l’œuf. 
Connaissez-vous d’autres choses qui, comme l’œuf, disparaissent et changent pour devenir autre chose ? (une fleur, une bougie, une chenille, une graine…) Pour vivre, le petit oiseau a dû casser sa coquille. L’œuf devient un oiseau. L’œuf n’existe plus. Le poussin est né à une nouvelle vie : Il vit autrement. 
Prenons l’exemple du grain de blé, écoutons son histoire. 
Histoire d’un grain de blé : La belle histoire du petit grain de blé à mimer (avec playmobile, objets de la nature) avec des grains, de la terre, des objets pour un visuel qui convient aux enfants. 
Le petit grain de blé est heureux, tout heureux, bien au chaud dans un gros tas de blé, tout au fond du grenier, juste un petit courant d'air qui permet de bien respirer; jamais une goutte de pluie pour mouiller le tas de blé. Les autres petits grains sont très gentils, très polis, ce sont de très bons amis. 
Aussi, quand il fait sa prière, le petit grain de blé remercie le Seigneur: "Merci mon Dieu, je suis tellement heureux, que je voudrais que cela dure toujours." 
Mais un jour, il y a un grand bruit dans le grenier. Des hommes arrivent avec de grosses pelles, et notre petit grain de blé, avec tous ses copains, est jeté dans une charrette. Et la charrette démarre comme pour une promenade. Au hasard des secousses, le petit grain de blé voit tantôt un coin de ciel bleu, tantôt des jolies fleurs, tantôt un papillon ou une coccinelle... 
C'est vraiment très joli, bien plus beau que le grenier. Bientôt, tout le monde s'arrête, au bord d'un champ bien labouré. Sans ménagement, les hommes jettent le tas de blé dans un coin du champ. Cela fait un choc! Mais c'est frais, c'est bon... Le grain de blé a le temps de faire une petite prière: "Mon Dieu, je voudrais bien rester là, dans la fraîcheur, le plus longtemps possible...". Mais voici que le grain de blé s'enfonce dans la terre... C'est tout noir... c'est humide... le petit grain de blé étouffe... le froid le pénètre au plus profond de lui-même. Il fait une dernière prière: "Mon Dieu, c'est fini, je vais mourir...". Mais voici qu'il se passe quelque chose d'extraordinaire! Le petit grain se sent traversé par une force immense... ça éclate en lui de partout... et voilà qu'il devient une petite pousse de blé, puis une petite tige, elle monte la tige, elle monte... elle perce la croûte de la terre, et elle devient un épi de blé magnifique, avec au moins soixante petits grains de blé! Et tous ensemble ils disent leur prière : « Merci, Mon Dieu, c’est Toi qui nous donnes la vie ! » 
D'après le poète danois JOERGENSEN

Un grain de blé... ça peut rester toute sa vie un grain de blé et ne servir à rien !!!
Pour qu'il serve, il faut...
- soit l'écraser pour en faire de la farine, puis du pain pour nourrir les hommes,
- soit le semer pour qu'il germe et donne beaucoup de grains.
Ce n'est alors plus un grain de blé mais une tige, des feuilles, une plante !

A Pâques, nous fêtons aussi Jésus mort, qui est ressuscité. Comme notre grain de blé. Nous pouvons dire : Jésus est passé par la mort. Il vit autrement. Il est ressuscité. Il est mort sur une croix au milieu de deux brigands, mais…

Parole : Nous allons vous raconter un récit que l’on trouve dans l’Evangile de Jean. Des images existent tirées de pomme d’api soleil pour mettre en image les mots entendus, à l’aide d’un power point. 
D’après Jean 20,1-9
Image 1 Jésus est mort sur une croix. Son corps a été enveloppé dans des bandelettes de tissu et déposé dans un tombeau fermé par une grosse pierre. Deux soldats gardent le tombeau. Les amis de Jésus et tous ceux qui avaient confiance en lui sont tristes et découragés, Mais voilà qu’un peu plus tard, quelque chose va se passer
Image 2 C’est le matin. Une femme qui s’appelle Marie-Madeleine marche vers le tombeau de Jésus. Quand elle arrive, que voit-elle ? La pierre qui fermait le tombeau a été enlevée !
Image 3 Vite ! La première chose qu’elle a envie de faire, c’est d’aller le dire. Elle court pour prévenir Pierre et Jean, des amis de Jésus.
Image 4 Toute essoufflée, elle leur dit : « Jésus a été enlevé de son tombeau, et on ne sait même pas où on a mis son corps ! »
Image 5 vite ! Pierre et Jean courent eux aussi vers le tombeau. Jean court plus vite que Pierre, il arrive le premier. Jean voit bien que la pierre qui fermait le tombeau a été roulée sur le côté. 
Image 6 Jean se penche un peu pour mieux regarder. Et là, il voit les bandelettes qui entouraient le corps de Jésus. Mais il n’entre pas. 
Image 7 Pierre, lui, entre dans le tombeau…Il voit les bandelettes à terre. Il voit même le drap qui recouvrait la tête de Jésus. Finalement, Jean entre dans le tombeau à son tour. Il voit, et il croit.

Petite réflexion pour les parents : « Même après sa mort effrayante, Jésus demeurait au centre de la vie de Marie. Aux yeux des Pharisiens, il était parti pour toujours mais pour Marie, son amour pour Jésus vivait encore. Elle voulait le voir, être avec lui. Elle s’est levée de bon matin. Et que faire de la pierre à l’entrée du tombeau ? Elle ne s’arrêterait pas aux difficultés, parce que l’amour vrai vainc toutes les difficultés. Elle trouverait un moyen. A quoi pensait-elle en accourant au tombeau ? Marie était poussée par son grand amour pour Jésus (…) Pierre et Jean espèrent contre toute espérance : La nouvelle de Marie les stupéfie : Jésus n’est pas dans le tombeau. Ils en ont le souffle coupé. Sans attendre, ils se précipitent jusqu’au tombeau. Ils sont poussés par leur espoir, surtout Jean. Il aimait tant Jésus ; il était le disciple que Jésus aimait (…) 
L’amour est toujours fidèle : Le linge ...roulé à part à sa place : ce détail n’échappe pas à l’évangéliste. Pendant les trois années passées avec Jésus, Jean l’avait observé et il connaissait chacun de ses gestes. Quand il a vu les linges, il a cru (…) L’amour est plus fort que le péché. L’amour est plus fort que la mort ». (D’après une méditation de catholique.org)…

« Observons cette croix, elle semble triste, sombre et éteinte ». Jésus est mort mais nous avons entendu dans l’Evangile de Jean qu’il n’est plus dans le tombeau, il est vivant. Essayons de mettre un peu de gaieté sur cette croix tout comme Jean qui a vu et qui a cru. 
L’animateur allume le grand cierge pascal qui se trouve devant la croix. Chacun reçoit une petite bougie qu’on allume au cierge pascal. On peut mettre une musique douce et méditative. 
« A Pâques nous fêtons l’amour de Jésus, la croix nous le rappelle chaque jour dans nos maisons, les églises, la classe, au bord des routes. 
En silence, chacun dépose sa lumière. Dans le silence, l’espérance renaît avec la lumière. Bien laisser aux enfants le temps de s’imprégner de deux choses : l’image de cette croix de lumière et le silence d’un cœur à cœur avec Jésus. 
La croix n’a pas de sens sans la vie, sans la résurrection. A Pâques la croix devient croix de vie, croix glorieuse. C’est pourquoi beaucoup de chrétiens portent une croix autour du cou.

Bricolage : Faire une croix avec de la pate fimo de couleur gaie qui sera cuite au four à la maison. Ou une croix qui sera recouverte de papier aluminium : les enfants pourront graver des petits dessins dessus. Ou une croix recouverte de petits papiers de couleur. 
Dans tous les cas, Il est toujours intéressant de proposer un temps en famille. Ayant vécu le temps de partage lors de la rencontre d’éveil, le parent est plus à l’aise pour parler avec son enfant ou a envie de compléter ce temps avec son enfant à la maison. 
La transmission de la foi, ça passe aussi par tous ces petits moments où l’on prend du temps avec ses enfants pour réaliser quelque chose de beau ensemble et en profiter pour échanger…

Prière : Faire une petite procession en chantant « Alléluia, mon cœur est dans la joie ». Les enfants déposent leur croix tandis que les parents décorent la croix avec des bandes de tissu de couleur et des fleurs en papier réalisées en amont. La croix s’habille de couleur et de lumière.

L’animateur dit :
« Pour marquer notre joie, nous fleurissons la croix avec nos fleurs collées en bouquets qui disent que nous reconnaissons l’amour de Jésus, pour chacun d’entre nous petit et grand. » 
L’animateur peut mettre dans une coupelle d’eau des fleurs en papier pliée qui s’ouvriront le temps de la prière. (facile à réaliser en famille-prévoir des photocopies de fleurs pour donner aux parents, cf. modèle ci-joint)
Seigneur Jésus, Pâques, c’est ta fête ! Car toi tu étais mort et tu es ressuscité pour toujours.
Pâques, c’est la fête de la vie plus forte que la mort, du pardon plus fort que la séparation, de l’envie de vivre plus forte que le chagrin.
Pâques, c’est un beau matin pour le monde entier, une fête pour l’éternité et je suis heureux de fêter ça.

La croix que nous venons de fleurir et d’allumer nous dit tout cela. 
Nous savons que Jésus est ressuscité parce que des apôtres, ses amis, nos parents, des chrétiens, nous l’ont raconté. Nous aussi nous pouvons la faire connaître cette grande nouvelle. 
Nous pouvons nous aussi tracer sur notre corps le signe de croix qui nous dit que Jésus est la vie.

On peut offrir des cartes que les enfants pourront colorier et offrir.

 

Posté par catechese_savoie à 15:08 - Eveil - CE1 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :